Des origines à 1789

Fontenoy (pour déplacer le diorama, placez votre curseur sur sa droite ou sa gauche)

Presque tous les souverains qui régnèrent en France, de Mérovée à Napoléon III, inaugurent le premier espace. Puis, une série de figurines évoquent successivement les armées dans l’Antiquité et le Moyen Age et, enfin, les troupes du Grand Siècle.

Plusieurs dioramas s´attachent à illustrer des épisodes particuliers, comme Jeanne d´Arc et Charles VII arrivant à Compiègne le 18 août 1429 ou la capture de la sainte héroïne sous les murs de notre ville, le 23 mai 1430. Alexandre Ballada (1907-1976) s´est inspiré d´une gravure du célèbre Jacques Callot pour figurer des bohémiens du XVIIe siècle. Charles Terana rappelle les fameuses chasses du roi Louis XV en forêt de Compiègne, vers 1745. La victoire française de Fontenoy, le 11 mai 1745, est évoquée par l´ensemble des drapeaux de l’armée de Louis XV, ici réunis par l’abbé Robert Ducoin. 

Parmi les pièces les plus précieuses du musée, se distinguent les figurines de bois polychrome de Jean-Baptiste Clémence. Cet artisan original, né à Paris en 1749, avait coutume de sculpter ces petites statuettes dans les promenades à la mode du Paris de la fin du XVIIIe siècle, tels les jardins des Tuileries ou du Palais Royal. En prenant pour modèles les nombreux militaires qui les fréquentaient, il vendait ainsi sa production à titre de souvenir.

Capture de Jeanne d'Arc le 23 mai

Chasse de Louis XV

Grenadier de la Garde à cheval J.B.Clémence

le fantassin de l'Antiquité au Second Empire

Les bohémiens en marche