En hommage aux poilus de la Grande Guerre, l’abbé Robert Ducoin réalisa deux vastes dioramas : « août 1914 » et « mars 1918 ». Le premier montre en détail une batterie de 75 au complet, soit 173 hommes et 168 chevaux. On entre alors de plain-pied dans la vie quotidienne du soldat : traversée de village, conduite de prolonges d´artillerie, mise en batterie.
Le second, quant à lui, nous transporte sur le front de 1918 avec les chars d´assaut, l'arrivée des troupes sénégalaises, la conduite des trains d´équipage et la construction de "boyaux".
Autour de cette scène centrale, vingt dioramas présentent des épisodes moins connus de la Grande Guerre, des fronts plus lointains, mais aussi des combattants célèbres, tel Guynemer, qui passa son enfance à Compiègne. La signature de l’armistice en forêt de Compiègne, le 11 novembre 1918, et le défilé de la Victoire sur les Champs Elysées, le 14 juillet 1919, clôturent cet espace.

Août 1914

Artilleurs, mars 1918

Batterie de 75, août 1914

Dernier envol de Guynemer

Généralissime Joffre

Soldats de la 1ère Guerre mondiale d'après Job